Published On: mer, Nov 15th, 2017

Une activité d’exportation embryonnaire

Share This
Tags
Un potentiel de 23 exportateurs est répertorié à travers la wilaya de Tizi Ouzou, mais seuls trois contrats d’exportation ont été accordés cette année par la direction du commerce.
Selon le directeur de la Chambre de commerce et d’industrie du Djurdjura (CCID) à Tizi Ouzou, Chabane Guettouche, le montant de l’exportation enregistré depuis le début de l’année ne dépasse pas les 30 000 euros. Les exportateurs ont réalisé les transactions vers des pays comme l’Afrique du Sud, la Côte d’Ivoire, le Canada, mais aussi l’Angleterre. Le responsable soutient que cela concerne les produits nettoyants et des limonades, affirmant que l’exportation est irrégulière malgré le potentiel des entreprises répertoriées.

Le directeur souligne toutefois la volonté des entreprises ayant eu des expériences sur le marché international par le passé, à le réinvestir. «La participation aux Salons internationaux des entreprises, comme l’Eniem, Electro Industries, ou encore de producteurs d’huile d’olive encourage à reconquérir une part du marché à l’export», dira-t-il, soulignant au passage que le marché africain est le plus porteur.

About the Author

-

%d blogueurs aiment cette page :