Published On: mer, Août 2nd, 2017

Pour la labellisation d’un patrimoine ancestral

Share This
Tags

«Le  bijou traditionnel berbère a été fièrement sauvegardé par les artisans de notre commune», a déclaré Smaïl Dougoul, président de l’APC d’Ath Yenni
La commune d’Ath Yenni, à 45 km au sud-est de Tizi Ouzou, vit au rythme des activités de la 14e édition de la fête nationale du bijou, dont le coup d’envoi a été donné jeudi, en présence des autorités locales, à leur tête le wali de Tizi Ouzou, Mohamed Boudarbali, qui a déclaré lors de son allocution, que  «la jeunesse prend le relais pour promouvoir l’artisanat local.

D’ailleurs, le nombre d’artisans augmente d’une année à l’ autre», a-t-il indiqué, avant de souligner que «le bijou d’Ath Yenni est un  patrimoine national qui doit avoir une dimension internationale pour qu’il soit labellisé et inscrit comme patrimoine moderne à l’Unesco». De son coté, Mohamed Msela, président de l’APW, a ajouté que l’Assemblée de wilaya encourage ce genre d’activités, qui, a-t-il précisé, créent de l’emploi et de la richesse.

Si Hachemi Assad, secrétaire général du HCA, a invité des participants à prendre part à la caravane du centenaire de la naissance de Mouloud Mammeri, qui sillonne, depuis le mois de février, plusieurs régions du pays. Le président de l’APC d’Ath Yenni, Smaïl Degoul, est revenu aussi sur la nécessité d’œuvrer pour la labellisation du bijou d’Ath Yenni qui a été fièrement sauvegardé par les artisans de la région. Il a également demandé aux responsables concernés de faciliter les procédures administratives aux bijoutiers pour avoir leur carte d’artisan.

M. Deghoul a, d’autre part, annoncé que l’APC a reçu  les enveloppes budgétaires allouées pour le Musée du bijou et la Maison de l’artisanat, comme il a estimé que toutes les conditions sont réunies pour le déroulement de la fête du bijou sous de bons auspices. «Nous remercions aussi tous ceux qui nous ont aidés pour l’organisation de cette manifestation», a-t-il ajouté.

Par ailleurs, en sillonnant les différents stands mis en place, notamment au CEM Larbi Mezani,  nous avons remarqué que les prix des bijoux traditionnels connaissent une flambée remarquable. «La cherté de la matière première, le poids de la fiscalité, le manque de circuits d’écoulement et l’absence de touristes ont provoqué cette flambée des prix», nous a déclaré un exposant. La fête du bijou d’Ath Yenni se poursuivra jusqu’au 4 août prochain.
 

This content is created from http://www.elwatan.com/culture/pour-la-labellisation-d-un-patrimoine-ancestral-29-07-2017-349974_113.php with Octolooks Scrapes

http://www.elwatan.com/culture/pour-la-labellisation-d-un-patrimoine-ancestral-29-07-2017-349974_113.php

This content is created from http://www.elwatan.com/culture/pour-la-labellisation-d-un-patrimoine-ancestral-29-07-2017-349974_113.php with Octolooks Scrapes

About the Author

-

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :