Published On: lun, Fév 12th, 2018

L’Entente déroule…

Share This
Tags
C’est dans un stade vide que l’ES Sétif a renoué avec la ligue des champions qui lui a souri à deux reprises par le passé. La formation sétifienne qui s’est une fois de plus distinguée par de nombreux ratages, notamment en première période. Le forfait du 12e homme a influé sur la manière de faire des partenaires de Djahnit n’ayant éprouvé aucune peine à trouver le chemin des filets (11’) sur penalty transformé imparablement par Haddouche. L’ouverture du score n’a pas boosté les locaux tombant dans la facilité et le jeu dangereux d’un adversaire confondant entre agressivité et méchanceté gratuite.

Les ratages des noir et blanc donnent des ailes aux centrafricains qui trouvent le moyen de s’approcher des bois sétifiens où Khairi (30’) efface un but et permet à son team de boucler le premier half avec l’avantage d’un petit but. Sermonnés par leur coach, les sétifiens qui inaugurent la nouvelle pelouse du stade du 8 mai 1945 jouent de malchance puisqu’ils perdent leur attaquant vedette Nadji bousculé méchamment par un défenseur adverse. Les cosignes de Benchikha s’avèrent fructueuses puisque  Djahnit (57’ et 86’), Haddouche (67 et 77’) et Rebiai (80’) corsent l’addition et permettent à leur équipe de prendre option pour la qualification, avant la joute retour prévu dans moins de dix jours … 
 

About the Author

-

%d blogueurs aiment cette page :