Published On: mer, Fév 14th, 2018

Inédit: Plus d’Algériens suivent les pages FB religieuses saoudiennes que les Saoudiens

Share This
Tags
La première étude sur les tendances idéologiques des Algériens sur le réseau social Facebook, réalisée par le site dédié aux réseaux sociaux en Algérie « Fan Zone.Dz » relève que les facebookeurs algériens sont les plus portés sur les pages religieuses que les autres internautes des pays arabes et musulmans. Elle indique également que la consommation de ce contenu religieux vient principalement de l’étranger.

Lors de la présentation de cette première étude, ce mercredi 14 février à Alger, Younes Saadi, fondateur de la plateforme « Fan Zone.Dz », a expliqué que l’idée de recenser l’affluence des facebookeurs algériens sur les pages religieuses est née suite au classement des pages les plus suivies par les internautes inscrits sur Facebook, réalisé il y a un an par le site. Il découvre que sur les 500 pages les plus suivies en Algérie très peu sont à caractère religieux.

« Il existe en Algérie trois pages Facebook qui diffusent du contenu religieux et celles-ci sont très peu fréquentées par les facebookeurs algériens. Aucune de ces pages n’atteint le million de likes » précise Younes Saadi.

Cependant ce manque d’intérêt pour les pages religieuses locales n’indique pas que les facebookeurs algériens ne soient pas intéressés par le contenu religieux sur les réseaux sociaux. Selon l’étude, les Algériens consomment le contenu de pays étrangers.

« Nous avons constaté que les Algériens suivent en grand nombre les influenceurs religieux des pays du Golfe. Si on prend à titre d’exemple la page du théologien et prédicateur saoudien Muhammad Al-Arifi, celle-ci est plus suivie par les facebookeurs algériens que les Saoudiens eux-mêmes » souligne Younes Saadi.

C’est également le cas pour la page du prédicateur égyptien Amr Khaled. Les statistiques indiquent que 23.7% des Algériens inscrits sur Facebook suivent cette page contre 23.5 % d’Egyptiens.

« Selon le site similarweb.com la page d’Amr Khaled a enregistré, au mois de novembre, 760 000 visites, dont140 000 viennent d’Algérie soit15% des fréquentations de la page. Avec ce chiffre Amr Khaled est la personnalité religieuse la plus appréciée par les Algériens », ajoute Younes Saadi.

À travers cette étude « Fan Zone.Dz » a classé les 13 pages à contenu religieux les plus fréquentées par les Algériens. En tête de liste vient la page  » الجنة », les Femmes du Paradis avec 18.1% d’abonnés. La deuxième et celle d’Amr Khaled avec un taux d’abonnement de 17.3%, et la troisième celle de l’influence égyptienne Mustafa Hosny, avec 11.8 %.

L’étude s’est également penchée sur les raisons qui poussent les Algériens à consommer un contenu religieux étranger. Younes Saadi explique que l’absence de prédicateurs religieux algériens connus dans le monde arabe est à l’origine de ce manque. Il précise que depuis la mort du savant Mohamed Bachir El Ibrahimi, les Algériens s’orientent vers les religieux des autres pays.

Il cite également d’autres facteurs comme l’absence d’une école coranique connue à l’instar de l’Arabie saoudite, l’Égypte et le koeit. En Algérie les universités se contentent de former des imams ou encore professeurs de sciences islamiques afin de satisfaire la demande des lycées et universités.

Les conséquences de la décennie noire, la surveillance par l’État de tout ce qui a trait à la religion, le retard technologique, et bien d’autres facteurs contribuent à ce retard dans la diffusion des contenus religieux algériens sur les réseaux sociaux.

Selon Younes Saadi il est nécessaire de mettre en place une stratégie pour remédier à cette situation. Il estime que le contenu qui vient de l’étranger peut-être nuisible. Il revient sur les évènements de Ghardaïa et accuse la chaine de télévision « Iqraa » d’être en partie à l’origine des heurts entre les deux communautés.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.

About the Author

-

%d blogueurs aiment cette page :