Published On: jeu, Fév 15th, 2018

Forêt récréative d’Errich : Une réserve naturelle à l’abandon

Share This
Tags
La gestion de la forêt récréative d’Errich, située à quelques encablures au nord de la ville de Bouira pose un sérieux problème.
Confiée dans un passé récent à l’entreprise régionale de génie rural Zaccar, la gestion et le suivi des opérations engagées sur terrain laissent à désirer. L’endroit, qui était durant des années le lieu de repli des groupes terroristes, a été investi par des milliers de familles, qui y viennent en quête de détente.

L’entreprise, détentrice à la fois de la gestion du site et du projet d’aménagement, n’a pas honoré ses engagements. Lancés en novembre 2011, les travaux visant la réalisation de quelques kiosques, pistes pour piétons et autres commodités sont désormais à l’abandon. Pourtant, l’enveloppe mobilisée par les pouvoirs publics est énorme.

Selon une source proche du dossier, un montant de 120 millions de dinars a été dépensé sans que le projet soit livré dans les délais et dans les normes. Hormis les pistes ouvertes pour les piétons et autres sentiers bordés de pierres, des tables installées sous les arbres, le reste des kiosques réalisés en béton, certains endroits de ce lieu de villégiature sont infréquentables.

Une source sûre a révélé que les autorités locales ont décidé de retirer la gestion de cette réserve naturelle à l’entreprise concernée. Des opérateurs économiques privés ont été appelés pour dégager des solutions pouvant ainsi assurer une bonne gestion du site et lancer des activités touristiques au profit des familles de la région.

About the Author

-

%d blogueurs aiment cette page :